Cote des vinyles de Metallica

Kill’em all Megaforce Records ‎– MRI 069 (US) 1983 40€ Acheter neuf
Ride The Lightning Megaforce Records ‎– MRI 769 (US) 1984 40€ Acheter neuf
Master Of Puppets Elektra ‎– 9 60439-1 (US) 1986 35€ Acheter neuf
…and Justice for all Elektra – 9 60812-1 (US) 1988 35€ Acheter neuf
Metallica Elektra – 61113-1 (US) 1991 150€ Acheter neuf
Load Elektra – 61923-1 (US) 1996 35€ Acheter neuf
Reload Elektra – 62126-1 (US) 1997 55€ Acheter neuf
Garage inc. Elektra – 62299-1 (US) 1998 45€ Acheter neuf
S&M Elektra – 62463-1 (US) 1999 70€ Acheter neuf
St Anger Elektra – 62853-1 (US) 2003 40€ Acheter neuf
Death Magnetic Warner Bros – 508732-1 (US) 2008 35€ Acheter neuf
Hardwired…To Self-Destruct Blackened Recordings – BLCKND031-1 US 2016 25€ Acheter neuf

Metallica … and Justice for Vinyl

Il est de ces groupes dont chacun a entendu parler dans sa vie. Par son grand frère, son tonton, sa nièce, son père, peu importe, et Metallica est de ceux là. Un groupe intemporel, indémodable, inébranlable, insubmersible… une légende, n’ayons pas peur des mots.Le groupe est formé en 81 à Los Angeles par Lars Ulrich, jeune fan de Heavy Metal fraîchement débarqué de son Danemark natal. Il racontera par la suite que sa vie changea en 73 lorsqu’il vit Deep Purple pour la première fois, et qu’il courut se procurer leur album du moment, Fireball. Fraîchement débarqué à Los Angeles, il répond à une annonce parue dans un journal, dont l’auteur n’était autre que James Hetfield, adolescent introverti mais tout autant fan de décibels.
Le lineup sera complété par sa seigneurie Dave Mustaine himself et le bassiste virtuose Cliff Burton. Dave Mustaine sera remplacé juste avant Kill’em All par Kirk Hammett, et deux légendes naîtront de ce schisme : le lineup classique de Metallica qui enregistrera les 3 premiers albums du groupe, et Megadeth, monté en quelques mois par un Mustaine avide de revanche.

La première apparition sur vinyle de Metallica se fera sur la compilation Metal Massacre en 1982, sortie par un certain Brian Slagel et son aujourd’hui célèbre label Metal Blade. Le disque (MBR 1001) regroupe 10 morceaux de groupes tombés plus ou moins dans l’oubli depuis, sauf éventuellement Cirith Ungol, Malice et Ratt, ainsi que Hit The Lights de Metallica, enregistré pour l’occasion avec le lineup suivant : James Hetfield (voc / guit),

Lars Ulrich (Batt.), Dave Mustaine (lead guit.) et Ron Mc Govney (Bass.).

Pochette Meta Massacre vinyle

Pochette de la compil Metal Massacre 1982)

Le morceau sus-nommé se retrouve l’année suivante sur le premier brûlot du groupe, Kill’em All, et reste aujourd’hui un classique parmi les classiques. Tout au long de sa carrière, Metallica fera la part belle au support vinyle, proposant de nombreuses éditions collector, maxi 45T etc, même au coeur des années 90 et 2000 lorsque le vinyle semblait être un lointain souvenir : les albums de cette époque, notamment Load, Reload, Garage Inc, SnM et les suivants

ont toujours été pressés dés leur sortie, alors que beaucoup de groupes avaient délaissé le vinyle au profit du CD. Si comme d’habitude les premiers pressages sont assez onéreux (ceux parus chez Megaforce tout du moins), la quasi intégralité des albums du groupe a été remasterisée, repressée etc. Il ne vous sera donc pas compliqué de trouver les albums de Metallica en réedition, puisqu’ils ont été réedités régulièrement depuis le milieu des années 2000. La dernière réédition en date lorsque nous écrivons ces lignes est celle de 2014 chez Blackened Recordings. GCC

> le site officiel
> la page wikipedia
> un site de collectionneur