Salut tous,

je n’ai au final pas fait le disquaire day hier, je compte sur vous pour me montrer vos trouvailles et me raconter votre journée !

J’ai pu cependant en me balladant (en me perdant plutôt…) dans les rues de Lyon, acheter quelques LP bien sympa. Les 3 LP dont je vais vous parler proviennent de Gibert Joseph (3 quai Gailleton 69002 Lyon), alors pour le côté disquaire indé on repassera, mais bon, au final, je conseille vraiment ce magasin aux amateurs de vinyles. Si l’accueil est assez neutre est n’est pas vraiment à la hauteur d’un Dangerhouse par exemple, le choix y est quand même assez conséquent, et je dois dire que les prix sont dans l’ensemble assez attractifs.

Les nouveautés (simple LP) ne dépassent pas les 20 euros, et c’est toujours bon à prendre. Par ailleurs, vous y trouverez du neuf et de l’occaz, dont un gros rayon metal, avec des LP sortis tout droit de nulle part, à l’image de ce picture disc de Sepultura d’un live de 91, époque Arise, dont je n’arrive pas à retrouver de photo sur le web (25 euros pour un bootleg ca peut le faire, mais je ne suis pas fan de picture disc, donc sans moi ;-))

Bref, revenons-en à nos moutons vinyles, c’est les bras chargés de 3 nouveaux disques que je suis rentré chez moi, voici les trouvailles:

Gotye Making Mirrors vinyleGotye – Making Mirrors – 2011
Il existe plusieurs versions de ce LP, je me suis procuré la version double LP d’Universal, mais sachez qu’il exite une version Australienne double LP numérotée à la main, limitée à 1000 exemplaires…qui risque de valoir son pesant de cacahuettes dans quelques années si le garçon continue sur cette lancée !

Pour être honnête je suis complètement à côté de la plaque en ce qui concerne les nouveautés, je n’ai plus ni le temps ni l’envie de m’y intéresser, et de toutes façons, c’est avec bien trop de préjugés que j’aborderais la chose, car pour un Gotye, combien de bouzes insipides ?

Cepndant, je dois dire que je suis heureux d’avoir découvert cet artiste, à la télé je crois, car ce Making Mirrors est vraiment excellent. Un voyage au coeur d’un univers musical complexe et riche, passant de la pop à la funk (quelques morceaux rappelleront les grandes heures de la Motown à certains).

Alors oui, à l’écoute de certains titres (pas tous), vous allez vous dire « ouais il a tout pompé sur Sting », ou encore « Haha, j’espère qu’il verse des droits d’auteur à Peter Gabriel… », et vous aurez raison. C’est ce que je me suis dit aussi. Mais au final, de combien d’artistes a-t-on pu dire ça au cours des 10 dernières années ? Je suis personnellement autant fan de Genesis que de Police ou de Sting, donc je vais vous dire, je suis bien content que l’héritage se perpétue!

CrashTest Dummies - God Shuffled his Feet vinyleCrashTest Dummies – God Shuffled His Feet – 1993 / 2012
Allez, un truc bien oldies pour poursuivre. Je suis quasi certain que peu d’entre vous connaissent ce groupe de nom, ou même cet album. Pourtant, à l’intérieur de ce dernier se love un tube inter-planetaire au doux nom de « mmm mmm mmm mmm » : ca y est ?

Vous conviendrez que peu d’explications à cet achat compulsif sont nécessaires, il s’agit juste d’une des meilleures chansons de tous les temps, selon moi. L’album, dans sa quasi intégralité est à l’image de cette chanson, un mélange de mélodies imparables, de fraicheur et d’originalité. Les arrangements sont splendides et les musiciens assurent vraiment. Le travail des voix est original et vraiment accrocheur. Un album qui vous mettra de bonne humeur, sans aucun doute !

Pour ce qui est du vinyle, sachez qu’il s’agit d’une édition (MOVLP496) de Music On Vinyl, qui vient de fêter sa 500eme production. Sachez par ailleurs que ce label est plutôt bien réputé parmi les amateurs, pour la qualité de ses réeditions, utilisant les masters d’origine, et des supports 180 grammes de qualité. C’est bien entendu le cas de ce vinyle de Crash Test Dummies.

Bref je vous conseille fortement de décourvrir CrashTest Dummies, et plus particulièrement ce God Shuffled his Feet.

Sepultura Chaos ADSepultura – Chaos A.D – 1993
J’ai découvert cet album plutôt sur la tard. Pourtant, j’étais assez jeune quand j’ai découvert Sepultura, je pense que c’était à la sortie de Roots, mais je n’écoutai alors pas cet album, mais les premiers. Eh oui, facheuse tendance à découvrir, si possible les albums d’un groupe dans l’ordre.

Je passai vite sur Morbid Vision / Bestial Devastation et Schizophrenia et me concentrai sur Beneath The Remains et Arise, qui furent des découvertes majeures pour moi, et qui me m’incitèrent à me pencher sur des groupes plus extremes : Morbid Angel, Death, Obituary, Cannibal Corpse.

Ce Chaos A.D. est un bon album, pour moi le dernier album de la carrière de Sepultura, celui qui marqua la fin de la période thrash metal du groupe. Le son commence déja à devenir plus punk/hardcore, les tempi ralentissent sensiblement par rapport aux albums précédents.

Il s’agit d’un LP d’occasion du pressage Hollandais d’époque : 1993 – HOL – RR 9000-1, en super état.

Et vous alors, quels ont été vos derniers achats ?

2 Commentaires

  1. Nous n’avons pas les mêmes goputs musicaux, et pourtant, je lis ce blog avec plaisir à chaque fois… Peut être parce qu’en tant que gros consommateur de vinyles, j’ai toujours été partagé entre la volonté de faire le même blog que le vote à mon image, et la flemme de rédiger régulièrement 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici