Vous le savez, je n’aime pas le Disquaire Day, ce n’est pas nouveau, je vous invite à lire mes articles si vous souhaitez savoir pourquoi. Quoi qu’il en soit, encore cette année, nous avons eu le droit à notre lot de spéculation et de supercheries.

La dernière en date concerne la vente lors du RSD de vinyles exclusifs du groupe Bathory :

  • Bathory – Blood Fire Death (picture disc LP)
  • Bathory – Hammerheart (picture disc LP)
  • Bathory – Bathory (picture disc LP)
  • Bathory – The Return of Darkness (picture disc LP)
  • Bathory – Under the Sign of Black (picture disc LP)
  • Bathory – Twilight of the Gods (picture disc LP)

La réedition de Blood Fire Death sortie par Black Mark en 2007
La réedition de Blood Fire Death sortie par Black Mark en 2007
Le problème est simple : il ne s’agit pas de vinyles exclusifs, mais simplement de fin de stock ou de réimpression des réeditions sorties en 2007 chez Black Mark Productions.

Ces dires sont confirmés par de nombreuses personnes du milieu, propriétaires de magasins de disques en France et à l’étranger, fans inconditionnels du groupe etc. Les échanges sur le forum Nuclear War Now (en anglais), permettent de comprendre la situation.

Ayant été contactés, Black Mark Productions (le label original de Bathory ayant réedité ces picture discs en 2007), affirment qu’ils n’ont pas représsé ces disques, et qu’ils n’ont plus de stocks. En fait, il semblerait qu’un distributeur, en l’occurence Plastic Head, ait tout simplement passé un deal avec le Record Store Day pour marketer ces disques comme étant « exclusifs », ce qu’ils ne sont absolument pas.

Il est absolument évident que le RSD est fautif :

  • Ils auraient du vérifier les disques et faire valider contractuellement qu’il s’agisse bien d’exclusivités, avant de les marketer comme tels

Bref, encore une bien belle supercherie … Sinon, vous pouvez vous offrir la belle édition du single de Ghost Busters qui brille dans la nuit et tout pour environ 100 euro sur Ebay …

ghost-busters-glow-vinyle-speculation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici