Je sais, je suis un peu à la masse … 4 ans que Vinyle Actu vous parle de vinyles, de sa culture, des sorties, de matos etc. 4 ans de videos, d’articles, de commentaires de coups de gueules ou de sourire. Mais 4 ans sans parler de High Fidelity, ça commence à faire long !

Je suis certain que pas mal d’entre vous connaissent déjà ce chouette film, un classique pour tout amateur de vinyles : en effet, High Fidelity (voir sur Amazon) relate les humeurs de Rob Gordon (John Cusack), propriétaire de la boutique Championship Vinyl, et de ses comparses geek; voici le pitch :

Rob Gordon tient à Chicago une boutique de disques fréquentée par des amateurs de vinyles, d’albums rares et ésotériques des années soixante et soixante-dix. Sa vie entière est placée sous le signe de la pop. C’est en elle qu’il puise le courage d’affronter le quotidien, c’est elle qui l’accompagne depuis toujours dans ses tribulations sentimentales et donne un sens à son existence. Après avoir enduré moult ruptures, Rob est une fois de plus plaqué. Il s’efforce de comprendre les raisons de ce nouvel echec. Il décide de relancer ses ex pour trouver la clé de l’énigme.

Ce film vous immerge dans le quotidien d’une boutique de disques et de ses vendeurs, jamais d’accord sur rien, de purs esthètes qui pinaillent sur chaque détail d’un disque, d’une chanson, de la vie d’un artiste etc.

En bonus, une scène retirée du film au montage, mais qui vous montrera bien l’état d’esprit de notre ami Rob Gordon.

Et n’oubliez de nous faire partager vos impressions une fois que vous aurez visionné le film !

2 Commentaires

  1. Petit film sympa, mais je recommande le livre, et je me souviens de cette scène ou le héros trouve la collection de ses rêves, pour quelques euro (enfin £), mais qu’il n’achète pas…. Il en est malade, et nous aussi…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici