81j1z3Q+hfL._SL1500_
No Pier Pressure – Brian Wilson – 2015

Je l’attendais , je l’attendais , oh , comme je l’attendais !

Le dernier Brian Wilson , génie des Beach Boys , Pets sound , Smile , la dépression des années 70… Tout le monde connaît l’histoire , non ? Bref , après plus d’une décennie au fond du fond , il y a eu le retour des années 80 ,avec un premier solo sans les Boys.

Aidé en partie par jeff Lynne (Unique producteur des Beatles après George Martin et Phil Spector ?) l’album laisse présager un regain de forme , avec des merveilles telles que Love and mercy et Rio Grande en particulier. Le druide aurait il conservé la recette de la chanson parfaite ? Allait il , chaque année nous bénir de mélodies incomparables ? Et bien non , rien ou pas grand chose.

Bien sur , il y eu quelques flash lumineux dans les albums qui ont suivit des jolies ritournelles par ci par là , mais rien de ce que l’on espérait…. Mais quand on aime on attend toujours.

Et me voilà avec ce No pier Pressure dans les mains ! Alors , j’ai déposé l’objet (LP) sur la platine , j’ai dirigé la pointe au début de la première plage de la première face et j’ai actionné le levier afin que le bras de lecture descende doucement…bon ça va ! j’arrête là . Je vous ferais grâce de ‘j’ai respiré la pochette’…etc , mais les ‘amoureux’ du vinyl me comprendront ! Je me suis bien calé dans mon fauteuil et j’ai fermé les yeux.

Et là j’ai encore attendu…en vain: pas le moindre frémissement ,la moindre petite brise venue du large ,
sur ces plages désertes. Je l’ai écouté , et réécouté recto verso , mais toujours rien à l’horizon aucun frisson.

Dieu seul sait ce qui est passé (ou pas) par la tête de Brian , pour nous concocter une pareille purée. Plein de guest qui s’appliquent à servir le maître sur des mélodies? convenues et médiocres. Je ne vous parlerai même pas de la production ,qui parfois peut faire des miracles, mais là …non.

Bon un titre peut être se détache du lot (il n’a pas de mal à le faire) le dernier LAST SONG (au fait ,ou est passée Lana Del Rey qui devait l’interpréter ?). Mais tout cela est bien maigre !

Malgré tout , rien ni personne ne m’empêchera d’attendre encore le prochain Brian Wilson… et qui sait ? Dieu peut être…

TN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici