From the Vault: Death – Human

0
777

Je vous avais promis de poursuivre la série From The Vault suite à la publication du premier épisode consacré à Eaten Back To Life, et bien c’est chose faite avec cet article que je consacre aujourd’hui à l’album Human du groupe américain DEATH.

Human est le quatrième album studio de DEATH, faisant suite à Scream Bloody Gore (1987), Leprosy (1988), et Spiritual Healing (1990). Cet album est à mon sens unique pour deux raisons : il marque un vrai tournant dans la carrière du groupe, qui s’oriente alors vers un death metal plus progressif à l’instar de formations comme Atheist, et deuxièmement, il a eu selon moi une influence énorme sur le metal extrême, et notamment le Death Metal.

Mon pressage

Bon je dois l’avouer, j’ai vraiment galéré à le trouver cet album et j’ai du être très patient. J’ai fini par le trouver sur le net, et de mémoire, il me semble l’avoir payé environ 70 euro, pour un VG+.

Ma version est un original de 1991 sorti chez R/C Records sous la référence RC 9238 1. A ma connaissance il s’agit du seul pressage existant pour cette période, avant les réditions des années 2000/2010; Qualques photos de mon pressage ci-dessous :

Niveau qualité du pressage, c’est un original, ça reste du metal violent, mais pas trop compressé, comme vous pouvez le voir sur les graphs ci-dessous, la dynamique est clairement existante, et permet de reprendre son souffle de temps en temps.

Cotes de Human et autres pressages

Voici quelques cotes du vinyle de Human de DEATH.

Par ailleurs, sachez que j’ai lancé un nouveau site, Galette Noire, qui regroupe un certain nombre de cotes de groupes et d’albums vinyle que j’aime bien (et puis d’autres trucs aussi hein). Les cotes se basent sur la place de marché Discogs, je vous laisse lire les détails sur la page consacrée.

Mon avis sur Human

Je donne mon sentiment en long et en large sur cet album dans la vidéo, aussi je ne vais pas me répéter ici. Pour résumer, Human est pour moi un album majeur, qui m’a permis de mieux comprendre bon nombre d’albums de Death Metal.

Suffisament violent pour intéresser les oreilles d’un ado de 16 ans avide de sensations, mais pas trop pour ne pas le faire fuir. Subversif dans son approche, mais léché dans sa production, Human permet à DEATH de sortir un pied du death metal poisseux dans lequel il évoluait jusqu’à présent, pour se tourner vers des compositions plus sophistiquées, qui prendront tout leur sens sur des albums comme Individual Thought Patterns ou Symbolic.

Mes morceaux préférés : Flattening Of Emotions et Suicide Machine.

Un gros regret, DEATH n’a jamais réussi à stabiliser un lineup, ce groupe c’est vraiment SANTA BARBARA, et c’est dommage, même si cela n’enlève rien à l’oeuvre finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici