Amis amateurs, aujourd’hui un billet sur le prix de nos disques vinyles. Nous sommes en 2011 2012 (merci Megaptere), et il est clair que nos chères galettes valent à présent leur pesant de cacahuettes. En ces temps de crise, nous nous sommes posé la question qui tue : un vinyle combien ça coûte ?

Prix des disques vinyles neufs (réeditions)

Afin de bien étudier le problème, commençons par nous débarrasser du cas des vinyles neufs. Par vinyles neufs, nous entendons les réeditions récentes, parfois de très bonne qualité et parfois non, mises sur le marché par des labels indépendants ou des majors.

Voici quelques relevés de prix, faits sur quelques réeditions de grands classiques, et ce dans 3 boutiques: Amazon, la Fnac et Priceminister (produits neufs seulement). Les albums ont été choisis grâce aux charts du site Rate Your Music, à savoir, les 5 albums les mieux notés par la communauté :

  1. RADIOHEAD – Ok Computer
  2. PINK FLOYD – The Dark Side of the Moon
  3. THE BEATLES – Revolver
  4. THE VELVET UNDERGROUND – The Velvet Underground and Nico
  5. THE BEATLES – Abbey Road

Voici le tableau de relevé de prix, à la date du 03 février 2012 (ces prix sont bien entendu susceptibles de changer en cours de route):

vinyle Radiohead Ok Computer 25,29€ 32,47€ 21,95€
25,38€ 22,01€ 22,77€
Indisponible Indisponible Indisponible
30,76€ 24,09€ 14,74€
16,13€ 19,67€ 11,54€

Donc pour résumer, si l’on exclue le cas de Revolver, qui n’a pas été réedité récemment et qui n’est donc pas disponible en neuf, les paniers totaux et le prix moyen sont les suivants, si vous souhaitez vous offrir les 4 autres albums ci-dessous:


Prix moyen
24,39€ 24,56€ 17,75€

Panier total
97,56€ 98,24€ 71,00€

Plusieurs constats à froid peuvent être tirés de ce relevé de prix concernant les vinyles neufs (réeditions d’album):

  • Les prix sont bien inférieurs sur les places de marché comme Priceminister, et ce pour plusieurs raisons. La première est le phénomène de concurrence, en effet, les places de marché mettent directement en concurrences des centaines de vendeurs proposant les mêmes objets, ce qui par définition doit avoir un effet à la baisse sur les prix. Cela semble fonctionner dans le cas de Priceminister, puisque les prix des vinyles neufs semblent bien inférieurs aux prix relevés sur Amazon et la Fnac. La seconde raison est que les frais de port ne sont pas offerts sur Priceminister, il font donc rajouter aux relevés les frais d’envoi d’un disque, entre 4 et 5 euros pour le premier disque puis 1 euro pour les suivants. Au final, en achetant ces disques au même vendeur sur Priceminister, le panier total s’élèverait environ à 79 euros (71 + 5 + (3×1)).

  • Les prix des réeditions sont globalement assez élevés voire même très élevés par rapport aux autres supports, principalement le CD. De plus, l’industrie nous ressert toujours les mêmes albums, encore et encore, sans pour autant en baisser les prix, ce qui est quand même bien dommage, car nous parlons de dissques qui se sont vendus à plusieurs millions d’exemplaires à travers le monde, et qui par conséquent, sont largement amortis depuis bien longtemps.

  • Pour information, les coûts de pressage d’un vinyle sur des tirages assez conséquents ne dépassera pas les 2€ par disque, je vous laisse donc calculer la marge réalisée.

Note : les nouveautés, à savoir les albums vinyles qui ne sont pas des réeditions mais simplement le format vinyle d’un nouvel album, sont en général moins chers, entre 15 et 20 euros si vous vous les procurez peu de temps après leur sortie.

Le prix de l’occasion, tout se complique

S’il est assez simple de comparer les offres sur les disques neufs, comparer les offres sur les disques d’occasion est assez compliqué, et ce pour plusieurs raisons :

  1. Un disque précis ne sera pas forcément disponible sur beaucoup de plateformes, cela dépend de la rareté du disque recherché

  2. Il faut comparer, plus que l’album en question, le pressage donné car en fonction de la provenance du vinyle (pays), de son année de pressage ou de ses spécificités (édition spéciale, disque promotionnel etc)

  3. Le prix d’un disque dépend fortement de son état : pochette et disque(s)

L’équation est donc très compliquée !

Chevauche l’éclair : combien coûte le vinyle de Ride the Lightning (Metallica) ?

Et oui il fallait bien prendre un exemple, alors autant se faire plaisir et choisir un de ses albums favoris, privilège du rédacteur ! Pour ceux qui ne connapitraient pas cet album, il s’agit du second album de Metallica, Ride the Lightning, sorti le 27 juillet 1984, et que je vous recommande chaleureusement. Il s’agit d’un des plus grands albums de thrash metal de tous les temps.

L’aparté terminé, l’idée est donc de comprendre combien coûte donc notre Ride the Lightning d’occasion, grâce aux différentes ressources disponibles sur le web.

Mon disque est-il disponible sur plusieurs plateformes ? En grande quantité ?

La première chose à faire va être de jeter un oeil sur les différentes plateformes de vente en ligne ou chez vos disquaires afin de voir si le disque que vous convoitez est un disque assez fréquent ou non. Concrètement, au plus un disque est disponible sur le marché en grande quantité au plus il sera bon marché, toutes choses égales par ailleurs. C’est la théorie de l’offre et de la demande dont nous avons déja parlé sur Vinyle Actu, je vous laisse relire l’article pour en savoir plus.

Voici un tableau récapitulatif du nombre d’articles trouvés pour la recherche Ride The Lightning sur plusieurs plateformes spécialisées :

Discogs CD and LP Priceminister
120 (neuf et occasion) 102 (neuf et occasion) 15 (occasion uniquement)

Bonne nouvelle, pas mal de vendeurs proposent le vinyle que je souhaite me procurer, je devrais donc arriver à me l’offrir pour un prix raisonnable !

« Euh en fait je cherche le Bernett français avec l’erreur d’impression … « 

Un grand classique ! Et oui, je suis collectionneur et fan de vinyle et de thrash metal, vous pensez bien que je ne cherche plus à me procurer la version standard de Ride the Lightning parce que je la possède depuis des lustres ! En fait, je cherche un item collector, la version française Bernett de 1984, dont l’impression avait été ratée, ce qui avait donnée une pochette de couleur verte, et non bleue !

Après vérification sur un des sites mentionnés plus haut ou sur un des nombreux sites spécialisés anglophones du web, je trouve enfin la référence de mon vinyle, je recherche le disque suivant :

Metallica – Ride the Lightning – BERNETT RECORDS – FRANCE – SB 18026 – 1984

Et la ça va être un peu moins fun en terme de prix 😀 comme vous pouvez vous en rendre compte sur la droite, grâce à une copie d’écran du site cdandlp. Les prix oscillent de 45 à plus de 600 euros, en fonction de plusieurs paramètres comme l’avidité du vendeur, ou plus sérieusement l’état du disque et de la pochette.

Alors, combien ça coûte ?

Vous l’avez vu, ce que l’on peut faire, c’est se forger une intime conviction du coût d’un album, ou plutôt d’un pressage donné, c’est à dire le situer sur une échelle de rareté. Mais au final, une seule chose est à retenir, et c’est la plus importante: le bon prix c’est le prix du coeur ! Si un objet vous fait plaisir, peu importe son prix, ce qui est important c’est que vous vous fassiez plaisir !

Acheter d’occasion sur Internet

Quelques précautions d’usage sont à prendre avant d’acheter un disque d’occasion sur Internet, surtout s’il s’agit d’un disque assez rare/couteux:

  1. L’état des vinyles et de la pochette : le prix est souvent lié à l’état du disque et de la pochette, et le problème, c’est que les grilles de notation sont interprétées différemment par chaque vendeur / acheteur. Le plus simple consiste à demander un maximum de photos du disque et de la pochette afin d’éviter les mauvaises surprises.

  2. Le transport : faîtes bien attention à la manière dont le transport est pris en charge : assurance, type de paquetage, frais de port etc

Et vous ? C’est quoi le disque de vos rêves ?

7 Commentaires

  1. Aaaaaaah le « Ride the lightning » pochette verte……
    Je l’ai acheté à sa sortie en 84 pour 55 Francs, alors qu’un pote s’était payé la version import pour 85 Francs avec la pochette bleue beaucoup plus belle.
    A l’époque je le trouvais vraiment moche en vert, et c’est d’ailleurs toujours le cas aujourd’hui… Mais bon, on se fait a tout et comme tu le dis, c’est un album vraiment énorme, on ne va pas chipoter pour la couleur de la pochette ;o)
    En tout cas, on était loin de s’imaginer qu’il se négocierait à de telles sommes comme c’est le cas aujourd’hui… :o/

    PS: Une petite erreur dans les premières lignes de ton article. Nous sommes en 2012 ;o)

  2. J ai eu cet album pour 5 petits euros! Comment j ai fais?! Levé à 7h30 du matin pour aller explorer les vides greniers 🙂

  3. Bjr,
    je cherche à vendre ce vinyle si ça t’intéresse toujours avec la référence SB 18026. Mais 600 euros est en dessous de la réalité d’après ce que j’ai pu voir sur le net….

    • Bonjour Laurent, tu en tireras environ 45/50€ s’il est en bon état : je n’ai jamais dit que ça coûtait 600€, mais que des gens le vendaient à ce prix là (cf capture de cdandlp), c’est bien différent. Avant tout sarcasme, il peut être utile de lire correctement les informations … A+

  4. Hello, pareil, en refouillant dans ma vieille chambre chez mes parents, je suis retombé sur mon vieux 33T de Ride the Lightning, avec pochette verte, mais le disque est noir avec auto-collant rouge. Le pochette intérieure avec les paroles des chansons et les photos en noir et blanc est intacte. Le tout est un peu vieillot et a des traces d’humidité dessus, mais le 33T est en très bon état… ça se revend où ce genre de trouvaille ? Pas envie de me gaver à créer un compte sur le net…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici