En ces années de disette télévisuelle, certaines chaînes tirent leur épingle du jeu en proposant sans cesse des programmes intéressants, ou plutôt, une chaîne, TF1 ARTE. Non contente de proposer de nombreux programmes culturels passionnants, la chaîne Franco-Teutonique vous propose ce soir un documentaire sur … le VINYLE bien sûr :

Vinyle Mania – 33 révolutions par minute

Il s’agit d’un documentaire italien réalisé par Paolo Campana en 2010, qui saura vous divertir pendant 75 minutes. Un voyage au coeur du monde du vinyle, regorgeant d’interviews de disquaires, de passionnés, de DJ’s etc. Vinyle Mania sera diffusé ce jeudi 3 novembre à 22h50 sur ARTE.

Voici une petite citation de notre ami Paolo, pour vous mettre dans l’ambiance:

« Avez-vous déjà écouté un vinyle ? Ce son, ces craquements, ces grandes pochettes, cette odeur… Vous ne trouvez pas que ça rend la musique est différente ? Moi, je trouve ça érotique ! Aujourd’hui, les vinyles sont de retour. Les maisons de disques ont recommencé à en presser. À nouveau, les adolescents partent à la chasse aux singles et des hordes de collectionneurs se bousculent dans les foires aux disques. J’étais sûr que cela arriverait : comment une chose aussi merveilleuse, séduisante et spirituelle que le vinyle pouvait disparaître ? Mon nom est Paolo Campana et je suis obsédé. Tout le monde, direz-vous, peut avoir une passion, un fantasme, une manie. Mais je suis convaincu que ma folie est quelque chose de différent. Enfant, ma mère me réveillait avec un vieux vinyle de Mozart. Depuis, j’ai ça dans la peau. Pendant que d’autres restaient au lit, profitant de quelques minutes de sommeil supplémentaires, je prenais plaisir à regarder le disque tourner, les yeux rivés sur les sillons jusqu’à sentir monter les larmes – une habitude qui ne m’a pas quitté. Une vitrine pleine de disques me tétanise et mes mains tremblent quand je tiens un album original de Kraftwerk. Le cha-cha-cha des vieux vinyles est la bande son de mes journées et j’adore faire tourner les platines. Je suis obsédé et ceci est ma déclaration d’amour. » (Paolo Campana)

Plus d’infos sur le documentaire Vinyle Mania, et si ça vous dit, on en reparle par ici dés demain.

Bon film !

6 Commentaires

    • Vraiment sympa le documentaire ! Une bonne plongée dans l’univers du vinyle avec en toile de fond, quelques portraits de passionnés, et quelques garages qui prennent l’eau 😀

  1. Bah moi, je suis vraiment resté sur ma faim…certains passages sont vraiment savoureux mais d’autres sont limite hors sujet ou du moins peu intéressant de mon point de vue (par exemple le passage sur le picture vinyle avec les chants d’armée). Certains aspects sont étrangement présenté, l’interview du créateur des pochettes de New Order par exemple…il y a tellement de magnifiques pochettes dans le monde du vinyle, pourquoi s’intéresser à celles de New Order..? Bon ok c’est spécial, mais y avait tellement d’autre chose à présenter…Le turnatblism est à peine aborder alors qu’il a grandmeent partcipié au revival vinyle dans les 90’s…Voir Kentaro faire une mélodie en variant le pitch, c’est vraiment frustant…et puis rien sur les bootleggers…enfin bon, l’intention est bonne mais le résultat n’y est pas…enfin pour moi

    • Je te rejoins sur certains points, certains passages, notamment pour les pochettes de New Order étaient un peu longues et on aurait pu leur préférer des interviews de fans, mais je crois que l’auteur est vraiment fan de New Order, voici le pourquoi du comment. Mais ça fait tellement plaisir de voir un doc sur le vinyle que je lui pardonne sans problème !

  2. Je me suis vraiment régalé devant ce docu’ ! Et je vais même me le regarder encore une fois. Vraiment passionnant. Et on sent que les mecs sont des passionnés de disques et surtout de musique. Excellent !!!

  3. Je l’ai également vu, très intéressent dans son ensemble. Et comme le dit OZZY, on a vraiment l’impression d’avoir à faire à des passionnés de musique.

    Juste une remarque de ma part, le type qui possède que des vinyles dans son appart, c’est certainement selon mon point de vie vue quelqu’un qui devrait être interné au lieu de s’afficher dans un reportage spécialisé. C’est un cas pathologique.

    Cela démontre que certaines personnes ne devraient pas avoir ce qu’ils ont chez eux.
    C’est vraiment pitoyable de descendre aussi bas. ( je parlais pas du sous sol, à ceux qui l’ont vu)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici