Et oui on le sait tous et c’est la raison pour laquelle bon nombre d’entre nous ne se rendent pas au disquaire day (Merci Nico pour le tuyau en commentaire) :

Spéculation sur le picture de Mylene Farmer du disquaire day 2013

Globalement, un bonhomme achète des disques pour les revendre 10 fois leur prix 4 jours plus tard, c’est sport, c’est chouette, et ça se passe de commentaires. Merci bonhomme.

Voici par ailleurs un témoignage de Philippe, sur la page Facebook du Disquaire Day (source) :

Mylène Farmer « je te dis tout » picture disc.
Voila une opération bien mal menée. Le tirage à 900 exemplaires était bien trop insuffisant. Certains disquaires ont attendu les fans avec une carabine derrière la caisse sachant que bon nombre sont prêt à payer une jolie somme pour un collector de la star. Est-ce que le disquaire day était le bon endroit pour cette sortie ? On peut se poser la question, est-ce que les fans de Mylène ont chiné dans la sélection du disquaire day qui est principalement du rock pointu. Déja en 24 heures seulement 24 pièces ont été vendues sur un célèbre site de vente aux enchères allant de 69,99 euros pour le moins moins cher à 237,50 pour le plus cher. En ce dimanche en fin d’après-midi, il y en a encore 27 en vente la meilleure enchère atteignant 190 euros et ce n’est qu’un début. L’opération aurait été juste s’il y avait eu un tirage à 3000 exemplaires laissant plus de chance aux acheteurs et moins d’opportunité à certains disquaires de plumer les nombreux acheteurs venus se ruer su ce collector. On est en droit de douter de la mylènophilie de plusieurs disquaires, cette vente aura été une occasion inespérée de faire une jolie culbute sur le prix pourtant conseillé autour de 13 euros. On peut voire la chanteuse ramer de dos sur le picture disc et cette image résume bien l’affaire. Pourtant jusqu’à présent la vente de ses collectors était bien encadrée parfois sur un site dédié à un album ou sur le Charmandising d’ Universal, tout le monde y trouvant son compte. On ne peut pas blâmer Mylène Farmer sur ce coup désastreux, nous savons tous le respect qu’elle manifeste à son public, manifestement le marketing d’Universal aura réussi à vendre cette idée. Mais sans en anticiper les conséquences et les fans de Mylène Farmer auront bien étés les dindons de cette farce. On ne peut pas non plus jeter le discrédit sur tous les disquaires, beaucoup ont joué le jeux du 1er arrivé, 1er servi. Mais quid des exemplaires réservés ? Philippe.

Pour être totalement juste, je rappelle également que des personnes gentilles et bien intentionnés (des collectionneurs et des passionnés en fait) trouvent leur bonheur au Disquaire Day, et en ce sens, cet événement peut ne pas être dénué d’intérêt. Je tire également mon chapeau aux disquaires indé qui jouent le jeu et font du mieux qu’ils peuvent pour juguler les foules ! Mais franchement ca saoule !

5 Commentaires

  1. Le pire c’est quand tu lis l’annonce avec la phrase qui tue « Assurez-vous dès maintenant d’avoir votre exemplaire avant que les prix n’explosent totalement » avec un prix dépassant les 200 euros.

  2. Le disquaire day est devenu pour moi sans grand intérêt, comme déjà mentionné ici la faute a un nombre de tirage ridicule, c’est bien beau de vouloir vendre un vinyle à valeur ajouté, mais au final peu en profite réellement sans avoir à débourser des sommes folles.
    Je suis assez dégouté d’années en années de me faire piquer toutes les pièces par des gens qui se trouvent juste devant moi dans la file (alors que je suis deuxième…) et qui n’ont que pour unique but de revendre sur ebay, à partir de là le disquaire day perd son grand atout : faire venir les gens dans les disquaires indépendants, ok mais si ils viennent qu’une fois par an dans le seul but de faire de la plus valu, le disquaire lui n’en tire aucun profit et ses fidèles clients repartent déçus d’une soi disant belle et grande fête. Sur le fond on ne peut être que d’accord avec cette initiative, sur la forme beaucoup de choses sont à revoir. Ceci n’est que l’avis d’un client.

    • Je suis plutôt d’accord avec toi, c’est sensé ramener les gens chez les disquaires mais ca attire aussi les requins … Après je ne suis pas certain que ce soit comme ca dans toutes les villes, les disquaires de province s’en sortent surement mieux

  3. Je suis très déçu par un disquaire (un de mes préférés, rue des déchargeurs) qui n’a pas hésité de me vendre 2 vinyles du disquaire day pour 80 euros !
    Du coup j’ai refusé, et je les ai trouvés pour 48 euros les deux chez un autre disquaire !!!
    Déjà l’année dernière je m’étais laissé avoir pour un vinyle (je ne vous dis pas le prix…).
    Jamais plus je n’irais chez lui.
    C’est bien dommage tout ça.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici